LE HAMEAU DE JEUFOSSE
Le Château de Jeufosse
 
grandevieillePhotoJeufosse.jpg
 
 
 
 
 
 
 chateau_jeufosse.jpg
Le Château de Jeufosse, construit au XVIIème est aujourd'hui propriété de Madame LEROUX. Il coule des jours paisibles dans son écrin de verdure. Il a été cependant le lieu d'un épisode dramatique au début du Second Empire.
Trois jeunes femmes vivaient alors dans l'imposante bâtisse :
  • Madame de Jeufosse, jeune veuve de 45 ans
  • Sa fille, Blanche, âgée de 18 ans
  • Et Laurence, l'institutrice de Blanche, âgée de 24 ans.
Madame de Jeufosse avait aussi deux fils oisifs, vivant en "noceurs", écornant la fortune paternelle loin de St Aubin.
Les Jeufosse rencontrèrent une famille d'Aubevoye, les Guillot. Leurs visites et celles d'autres personnes animèrent un moment le château. Monsieur Guillot était un homme aisé, bon vivant mais aussi coureur d'aventures...
De jour comme de nuit, il fréquentait le château. Laurence, puis Blanche furent l'objet de ses avances. Madame de Jeufosse donna l'ordre à son garde, Crépel, de tirer sur quiconque s'introduirait dans le parc la nuit.
 
Le 12 Juin 1857, il tira sur Guillot qui fut mortellement blessé. Crepel d'abord, puis Madame de Jeufosse et ses fils, se retrouvèrent à la prison de Louviers.
 
L'affaire fut envoyée devant la Cour d'Assises de l'Eure. Le procès fit grand bruit. La famille de Jeufosse et son garde furent défendus avec talent par Maître Berryer, l'un des plus grands avocats de l'époque. Il obtint l'acquittement pour la propriétaire et tous les autres accusés.
 
 La famille de Jeufosse se trouva bientôt ruinée et le château vendu. Blanche termina sa vie à Gaillon, y mourut en 1918 et fut inhumée au cimetière de St Aubin, emportant avec elle le secret du drame de Jeufosse...
 
 
N.B. : Michel de Decker à écrit un roman sur le drame de Jeufosse.